• Mohamed Wilane

Women's Week 2021: Focus ONU Femmes


La lutte pour l’affirmation des droits des femmes est un enjeu capital dont l’importance a été soulignée au moment même de la création de l’ONU (1945). À cet effet, nombre d’instances onusiennes ayant pour vocation la valorisation de la femme et la protection de ses droits ont vu le jour, comme la division pour l’avancement des femmes, l’institut national de recherche et de formation pour l’avancement des femmes, le fonds de développement des nations unies pour la femme, ou encore le bureau du conseiller spécial pour les questions de genre et l’avancement des femmes.

Seulement, deux constats ont été faits :

- D’une part, malgré les avancées certaines en matière de droits des femmes, de nombreuses discriminations persistent (voire des manquements substantiels dans certaines parties du monde)

- D’autre part, l’existence d’une multitude d’entités dévouées à cette cause n’en rendait pas la défense plus efficace, puisque leurs champs d’actions se recoupaient.


Dans le cadre de la réforme globale de l’ONU de 2005, il fut ainsi décidé de créer ONU femmes, une méta-instance dont l’objectif est, dans les termes officiels, de promouvoir « l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ». Sa création pris une tournure concrète en Juillet 2010, par la fusion des 4 organismes énoncés plus haut en gras. Son siège est situé à New York, et sa directrice exécutive est depuis 2013 Phumzile Mlambo-Ngcuka, une femme politique Sud-Africaine (qui était notamment la vice-présidente du président Sud-Africain Thabo Mbeki, entre 2005 et 2008).


ONU femmes affiche 5 lignes directrices dans son fonctionnement (ce qu’on pourrait appeler le « Pentagone »), qui constituent la structure fondamentale de son idéologie :


1. Renforcer le leadership des femmes et leur participation dans la vie (tout aspects confondus)

2. Mettre fin à la violence contre les femmes

3. Intégrer les femmes dans tous les aspects des processus de paix et de sécurité

4. Renforcer l’autonomisation économique des femmes

5. Placer l’égalité des sexes au cœur des processus de planification et de budgétisation à l’échelle nationale


Cette idéologie pentagonale se manifeste concrètement à travers le mode d’action d’ONU femmes, qu’on pourrait lui qualifier de « triptyque » :


1. Appuyer les organes intergouvernementaux (ex : commission de la condition de la femme) dans la formulation de politiques/normes/références internationales


2. Aider les états membres à appliquer ces normes (appui technique/financier + partenariats performants avec la société civile)


3. Diriger/coordonner le mode de travail de l’ONU sur l’égalité des sexes+ promotion de la responsabilisation (suivi régulier des progrès du système)



Il est à noter que l’organisme est soutenu par une dizaine de femmes influentes dans le monde, qui en sont ambassadrices. Pour n’en citer que deux, Emma Watson – l’illustre actrice britannique, figure de proue du féminisme moderne – et la princesse Thaïlandaise Bajrakitiyabha Mahidol.


Ainsi, ONU femmes a été à l’origine de nombreuses réalisations concrètes dans le cadre de l’autonomisation et de la valorisation des femmes, que nous aurons le plaisir de vous faire découvrir au cours de cette semaine.

SUIVEZ-NOUS
NE MANQUEZ RIEN
ARTICLES RÉCENTS
NOS PARTENAIRES
Capture d’écran 2020-02-20 à 13.48.22.
Afnu_PNG.png
Le 1.jpg
3e7906_e4660d5d5210471dba1cd0648ae8768f~
emlyon forever.png
Logo Nemrod.png
logoteli.jpg
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
LOGO DIPLO 2020 FOND BLANC.png

Diplo'Mates

L'équipe

A propos

Nos actions

Journalisme

Blog

Weekly Diplo

Infographies

Evénements

MUNs

Visites

Conférences

Tables-rondes

Contact

Nous contacter

Devenir partenaire

© 2020 by DIPLO'MATES | diplomates@em-lyon.com