Donald Trump ou l'art de la non-négociation

Cette rencontre avait de quoi surprendre. Ce jeudi 12 mai, Donald Trump, à la fois président des Etats-Unis et utilisateur compulsif de Twitter, et Kim Jong-un, dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée du Nord - c’est-à-dire dictateur - se sont serrés la main à Singapour pour amorcer la désescalade militaire dans la région. 

 

La rencontre entre les deux pays était mal engagée, les relations entre les deux dirigeants étant exécrables. En 2017, tous deux avaient d'ailleurs affirmé vouloir frapper militairement le pays adverse. Surprenant, dès lors, de voir le dirigeant nord-coréen annoncer son ouverture aux pourparlers avec son voisin sud-coréen en janvier.

 

 

A l’issue de ce sommet, la Corée du Nord a promis de revenir sur son programme nucléaire et les Etats-Unis sur les sanctions économique et diplomatique à plus long terme. Kim Jong-un récolte les fruits de son opération de charme sur la scène internationale. Tout en atteignant ses objectifs en terme de programme nucléaire, il s’est, en effet, réconcilié avec la Chine et la Corée du Sud, et a accru son emprise du pouvoir en qualité de négociateur. 

 

Trump n’est pas en reste. Plein de modestie, il s’annonce comme un négociateur hors-pair qui parvient à soumettre un pays perturbateur. Comment ? En tapant du poing sur la table. Promettre le pire pour finalement trouver un accord favorable. Distribuant une claque puis une caresse. Il reprend les méthodes de businessman qui l’ont aidé dans sa carrière et qu’il décrit dans L’art de la négociation. Son ouvrage phare co-écrit dans les années 1980 qu’il n’hésite pas à dégainer en meeting politique pour justifier sa politique protectionniste.

 

 

Un peu moins de deux ans après son investiture, Donald Trump met finalement fin à deux générations d’idéologie néo-libérale au sein du parti républicain et prône le retour aux valeurs morales chères aux conservateurs, notamment des positions anti-avortement et pro-armes à feu, tout en érigeant l’Obomacare sur le bûcher médiatique.

 

Sur la scène internationale, sa méthode brutale ne semble pas fonctionner à tous les coups. Le président américain avait promis de revenir sur plusieurs accords signés par l’administration Obama pour en tirer des termes plus favorables. La liste est longue : l’Accord de Paris, celui avec Cuba, l’Unesco, le TPP, le G7 au Canada ainsi que les droits de douanes augmentés sur la Chine et l’UE. Quant au plan pour la paix au Moyen-Orient, il n’a toujours pas été annoncé après des mois d’attente. Celui qui se vante de ses talents de négociateur ne fait qu’allonger la liste des deals avortés. Là où le multilatéralisme ne cesse de s’affaiblir, Trump ne croit aux rapports de force qu’entre les grands de ce monde.

 

 

Revers de la médaille ? Ses tweets rageurs semblent être de moins en moins pris au sérieux. De surcroit, la position de « Dony » pourrait se trouver fragilisée par les élections de mi-mandat en novembre 2018, malgré une popularité en hausse chez l’électorat républicain.

 

Le président controversé devra assumer une contradiction supplémentaire. Son pays a été désigné avec le Mexique et le Canada pour organiser la Coupe du monde de la FIFA en 2026. Une tâche difficile pour celui qui veut construire un mur à la frontière du Mexique et remettre en cause l’ALENA, le traité de libre-échange avec ses deux partenaires économiques. 

 

Sources :

 

Fire and Fury inside the Trump  White House, Michael Wolff

https://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/13/depart-de-l-unesco-trump-porte-un-coup-de-plus-au-multilateralisme_5200264_3232.html

http://www.leparisien.fr/international/etats-unis-donald-trump-ou-la-diplomatie-du-deal-28-05-2018-7739328.php

https://www.lemonde.fr/international/article/2017/11/03/donald-trump-ou-la-diplomatie-du-chaos_5209739_3210.html

http://www.lepoint.fr/monde/donald-trump-l-art-du-deal-vraiment-26-05-2018-2221511_24.php

 

Sources images :

 

http://www.monacomatin.mc/politique/poignee-de-main-historique-entre-trump-et-kim-237727

http://www.liberation.fr/planete/2018/01/06/vexe-par-les-critiques-donald-trump-se-qualifie-de-genie-tres-stable_1620761

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/09/2718311-pour-donald-trump-c-est-tous-les-jours-grasse-mat.html

 

Please reload

SUIVEZ-NOUS
NE MANQUEZ RIEN
ARTICLES RÉCENTS
Please reload

NOS PARTENAIRES
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Diplo'Mates

L'équipe

A propos

Nos actions

Journalisme

Blog

Weekly Diplo

Infographies

© 2018 by DIPLO'MATES | diplomates@em-lyon.com

Diplo'Mates, association étudiante géopolitique

Diplo d'Or

Le concours

Edition 2017

Edition 2018

Edition 2019

Evénements

MUNs

Visites

Conférences

Tables-rondes

Contact

Nous contacter

Devenir partenaire